PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPE DES RESCAPÉS

Alexandra : Est l’une de nos famille d’accueil chat / chaton.

Marie : Gère les arrivées à Orly, l’accueil des adoptants, check l’administration à l’arrivée et est également famille d’accueil chat / chien.

Cloé : Aide aux arrivée Fret à ORLY et est également famille d’accueil chat.

Léa : Gère toute la partie adoption, étudie les demandes et établie les contrats ; gère également la page instagram de l’association.

CONFIRMATION FRET ARRIVÉE DU 26 MAI 2021

Mise à jour au 03/06/2021

RITA : Adopté par FLORA

MOLLY : placé en FA chez ROXANNE adopté partira le 05/06/2021 dans sa famille adopté

MAYA : sera placé en FA au siège des Rescapés des îles adopté

MUSTY : réservé par Mathéis

SIMBA : sera placé en FA chez Alexandra a l’adoption adopté

SAMIE : sera placé en FA chez Cloé et sera mis a l’adoption par la suite adopté

ZWEN et OSLOW partent en FA chez Marie qui en adopte 1 (celui de droite) ADOPTION DOUBLE PAR MARIE

SALLIE : adopté par JULIE

SAMY : part en FA chez Alexandra à l’adoption

SUSHIE : adopté par MARGAUX

Adopter un chien c’est bien, adopter un vieux, c’est mieux !!

SOS POUR PIPPER // MAJ PIPPER sera accueilli par SOS vieux chiens merci a eux !!

L’adoption d’un chien est un acte qui doit être mûrement réfléchi. Quel que soit l’âge du chien.

Un petit chien a une espérance de vie entre 10 et 15 ans au bas mot, un petit chien âgé

comme celui que nous allons vous proposer à l’adoption a souvent encore quelques

années à vivre. Qui plus est avançant en âge nos chiens âgés supportent un peu moins bien les

changements d’environnement. Une adoption est donc un acte réfléchi qui vous engage.

En choisissant d’adopter un chien âgé, vous faites une bonne action, que l’amour du chien

que vous avez sauvé vous rendra au centuple. En effet, notre séniors a besoin d’affection mais

sait aussi en donner à travers moult câlins et autres facéties qui vous feront rire.

Un égal deux : en effet, chaque adoption compte double, car ne l’oubliez jamais, pour un

chien que vous adoptez chez Les Rescapés des iles ou auprès d’une autre association de protection

animale, vous en sauvez un autre qui prendra cette place libre dans la structure en question.

Soyons optimiste en donnant sa « dernière » chance à un chien âgé vétéran, voire vénérable.

Ils n’ont pas choisi d’être abandonné parfois lâchement, parfois pour de bonnes raisons par leur

maître. Vous avez choisi de leur offrir une fin de vie honorable et confortable c’est tout à votre

honneur. On peut voir un côté positif à chaque situation et à ceux qui vous dirait « on ne va pas le

garder longtemps », on peut répondre que justement ce n’est pas un engagement pour 15 ans, mais

peut-être seulement 15 mois, ce qui ne change rien à l’importance de l’engagement pris si ce n’est la

durée !

Adopter un chien sénior lorsqu’on possède déjà soi-même un ou plusieurs chiens n’est pas

aussi lourd de conséquence que de prendre un chiot ou un jeune adulte. En effet un chien âgé ne

demande pas autant de sorties, d’exercices qu’un jeune chien fougueux. Il demande surtout du

calme, de longues siestes et de l’amour.

En adoptant un chien auprès des Rescapés des iles vous contribuez à soutenir une jeune

association qui depuis 2020 a déjà sauver plusieurs dizaines de chiens et de chats.

Adopter un chien âgé ne changera pas votre vie (quoi que !!) mais

changera sans aucun doute celle de votre nouveau compagnon pour sa fin de vie qui sera radieuse

croyez-en notre expérience !

FRET MAI EN PRÉPARATION

Nous sommes heureux de vous annoncer que notre prochain Fret est en Préparation, nous attendons 7 chatons (voir plus si nous trouvons des familles d’accueil), au minimum 3 chiots et 2 adultes.

Les Photos seront ajoutés au fur et à mesure!

Help besoin de 6 familles d accueils pour chatons

Pour notre prochain Fret avec la Guadeloupe nous recherchons activement 6 familles d’accueils pour des chatons principalement en Seine Saint Denis.

Si vous souhaitez nous aider merci d’adresser votre demande à : ame93410@gmail.com

Fret du 07/05/2021

Notre premier Fret de Mayotte avec l’association GUEULES D’AMOUR

LA DIROFILARIOSE

La dirofilariose cardiopulmonaire ou « maladie du ver du cœur »

Les espèces les plus souvent parasitées par le ver Dirofilaria immitis sont les carnivores domestiques et sauvages, donc le chien, le chat et le furet, mais aussi le renard ou encore le loup. Le parasite peut également être transmis à d’autres mammifères, mais dans ce cas, il n’atteint pas le stade adulte et est éliminé naturellement.

La transmission du ver parasite se fait par piqûre de moustique. Les vers adultes présents dans le système circulatoire des animaux parasités donnent naissance à des larves appelées microfilaires. Les microfilaires, libérées dans la circulation sanguine, peuvent être ingérées par un moustique au moment où celui-ci pique pour se nourrir. Deux semaines plus tard, quand l’insecte piquera un nouvel animal, il sera alors susceptible de lui injecter des larves du parasite et ainsi de le contaminer à son tour.

Dirofilariose, vers coeur, cycle de vie

Cycle de vie de Dirofilaria immitis (d’après Anka Friedrich, licence Creative Commons).

La maladie

Les premiers signes ne sont visibles que très longtemps après la contamination par la piqûre de moustique, plusieurs années pouvant être nécessaires à l’apparition des troubles respiratoires et cardiaques. Il apparaît d’abord une toux, accompagnée de difficultés respiratoires plus ou moins marquées. Le chien s’affaiblit et peut faire des syncopes à l’exercice. Les signes d’insuffisance cardiaque droite sont tardifs. Il s’agit d’un gonflement oedème) de l’abdomen et des pattes.

Si l’évolution de la maladie cardiaque peut amener à terme au décès du malade, il faut savoir qu’un chien atteint de dirofilariose cardiopulmonaire peut également mourir soudainement. La présence des vers adultes dans le système sanguin peut en effet provoquer à tout moment la formation d’un caillot susceptible d’obstruer une artère ou une veine vitale. Ce risque est particulièrement augmenté au moment de la mort des vers adultes (ils survivent 5 à 7 ans chez le chien).

Le diagnostic définitif de dirofilariose cardiopulmonaire ne peut être posé qu’après avoir fait des examens complémentaires. Les principaux sont la recherche des larves ou des antigènes parasitaires dans le sang, et l’échographie, laquelle permet parfois de voir les filaires dans les gros vaisseaux sanguins ou dans le cœur. Malheureusement, tous ces tests souffrent d’une même faiblesse : quand ils sont positifs, ils montrent que l’animal est bien atteint de dirofilariose, mais quand ils sont négatifs, il n’est pas possible de conclure à l’absence de la maladie. C’est pourquoi il est souvent nécessaire de les associer et de les répéter.

Le traitement

Il existe des médicaments efficaces contre les vers adultes et leurs larves, mais, comme la mort des parasites adultes peut entraîner un état de choc gravissime pour le malade, le traitement doit être progressif et s’étaler sur plusieurs mois. Il se déroule en plusieurs phases, avec une utilisation séquentielle de différents produits.

Un élément essentiel permet de limiter les risques de choc chez le chien en traitement : la mise au repos absolu. Elle peut être nécessaire pendant toute la durée du traitement, et dans certains cas, il est préférable de garder l’animal en cage pendant plusieurs semaines. Ce n’est drôle pour personne, mais cela peut lui sauver la vie.

Comment protéger son chien ?

Pour ne pas en arriver là et limiter les risques de contamination, il est nécessaire de prendre un certain nombre de précautions pour protéger les chiens vivant dans une région à risque ou y voyageant :

  • en limitant les piqûres de moustiques, grâce à des produits répulsifs spécifiques, en pipettes et en collier. Demandez à votre vétérinaire de vous prescrire le produit le plus adapté à votre animal. Cependant, méfiance, la protection est limitée, et il est préférable de donner aussi un traitement médical préventif.
  • en donnant un traitement médical préventif, qui détruit les larves (transmises par les moustiques) avant qu’elles ne deviennent adultes. En pipettes ou en comprimés, ces médicaments sont à administrer selon la prescription de votre vétérinaire. Si l’animal vit en permanence en zone à risque, il est conseillé de le traiter une fois par mois de mai jusqu’à novembre. S’il s’agit d’un chien qui va en vacances dans une zone à risque, il faut le traiter tous les mois pendant son séjour, et encore une fois au retour.

FRET DU 27/28 AVRIL 2021

arrivée Métropole prévue pour le 28/04/2021, tous nos loulous sont dans la rubrique : « A L’ADOPTION »

Attention : TRIPLE sont déjà réservés ; Thésé est également réservé OTA est réservé, et Cerise di Panda, petit chaton mâle est adopté par Pierre ! Notre Beau KOUSCO attend toujours sa famille pour la vie !! Ursule attend toujours sa famille et TIANA est réservé. D’autres rescapés s’ajouteront à la liste du départ tel que TITAN, JHALYSS, la petite maman de JACQUELOT nous les ajouterons dès que nous en saurons plus !

Nous allons avoir besoin de votre aide pour notre projet…

Nous allons prochainement faire l’ouverture d’un cagnotte afin d’aider l’association dans sa démarche de construire un local dédié totalement aux chiens de l’association et d’acquérir des chenils pour les chiens plus compliqués afin de pouvoir les sécuriser au mieux.

Au moment de construire un chenil, il est important de penser à tout pour qu’il soit confortable été comme hiver, sécurisé, sain, suffisamment spacieux et bien entendu très résistant. Choix des matériaux, superficie, sont parmi les points à étudier préalablement de même que le lieu d’implantation de cet enclos.

Mais pour que ce beau projet puisse voir le jour nous allons avoir besoin de vous, l’association n’ayant aucune subvention et ne fonctionnent que grâce à vos dons une cagnotte est mise en ligne cliquer sur le lien ci dessous.

https://www.leetchi.com/c/projet-chenils-pour-nos-chiens?utm_source=copylink&utm_medium=social_sharing

Composition d’un chenil

Le chenil est un enclos destiné à accueillir un ou plusieurs chiens. Il se compose :

  • D’une structure rectangulaire, carrée ou bien encore octogonale qui comprend des tubes emboités munis de charnières ou des poteaux ainsi que des panneaux,
  • D’une ou plusieurs portes qui doivent pouvoir être fermées avec un verrou,
  • D’un sol idéalement adapté à l’extérieur sachant que le béton permet aux canidés de disposer d’un enclos sain. On doit y ajouter un caniveau ou une grille d’écoulement. Il est aussi possible d’opter pour un sol recouvert de palettes d’excellente qualité, sans échardes, ou encore pour de la prairie cette dernière solution contraint cependant les chiens à évoluer dans un espace boueux les jours de pluie.
  • D’un abri qui protège des intempéries et du soleil.

Le chenil doit contenir un espace dédié au mouvement et d’un lieu de repos surélevé. Il est possible d’installer par exemple une niche dans le chenil permettant à l’animal de s’isoler s’il le souhaite.

On trouve dans le commerce des chenils en kit avec panneaux grillagés de belle qualité qui s’installent sur un soubassement bétonné après quelques travaux de terrassement.

Matériaux d’un chenil

Pour la construction d’un chenil, on peut utiliser :

  • Du bois massif,
  • Du contreplaqué ou CRPS,
  • De l’acier galvanisé, cette dernière solution est très solide et résiste aux intempéries.

Si l’on opte pour des panneaux en acier à mailles, il est fondamental que ces dernières ne soient pas espacées de plus de 35 mm afin d’éviter que les chiens ne se coincent les pattes dans les interstices.

Plus le chenil est spacieux, plus il faut de matériel. S’il est implanté au centre du terrain, il est nécessaire de construire les quatre côtés de cet enclos. Si on en a la possibilité, il est donc plus économique de l’adosser à un bâtiment ou de l’installer dans un angle de mur. On gagne ainsi une ou deux cloisons. Il est aussi possible d’aménager le chenil dans une dépendance existante ce qui peut encore réduire le budget à lui consacrer.

Taille du chenil

La taille réglementaire d’un chenil est de 5 m² au minimum par chien. Trois éléments sont à prendre en compte pour définir la surface du chenil :

  • Le type de chien qu’il doit accueillir, à savoir que :
    • Un chien de petite taille nécessite un enclos d’environ 3 x 2 m,
    • Un chien de grande taille doit disposer d’un espace mesurant au moins 4 x 2 m,
    • Un chien de taille géante a besoin d’un minimum de 8 x 12 m.
  • Le nombre de chiens,
  • Le nombre d’heures passées dans le chenil au quotidien, sachant que plus les chiens passent de temps dans leur chenil, plus ils ont besoin d’espace pour se dépenser.

On part du principe que le chenil doit mesurer plus ou moins la taille du chien x 10. S’il ne possède pas de toit, il doit être suffisamment haut pour que les animaux ne puissent sauter par-dessus. Une hauteur de 2 mètres est une bonne taille.

Une fois le chenil achevé, il est impératif de vérifier consciencieusement ses finitions. Clous et vis ne doivent pas dépasser ni même des échardes ou, si l’on a opté pour un grillage en mailles, il faut veiller à ce que les chiens ne se blessent pas.